ASSURANCE

Nous vous offrons une médecine globale et de proximité

TRESOR

La santé est le trésor de la vie

PROPRETE

L'exercice et la propreté entretiennent la santé

DEPISTAGE

Jusqu’au bout (2030), jusqu’au fond (516) RDC akolonga hépatites

HUMANISE

Centre de diagnostic et de traitement des maladies du tube digestif

previous arrow
next arrow
Slider

Bienvenue sur notre Portail Web

La Clinique Astryd est un établissement privé de soins, des services médicaux, également c’est un centre de diagnostic et de traitement des maladies du tube digestif qui existe depuis plus de 20 ans, au cours desquels elle a accumulé une riche expérience humaine et technique dans la prise en charge de maladies.

Avec plusieurs services, entre autres (Consultation 24h/24 ; Urgences 24h/24 ; Hospitalisation ; Oneday Clinic ; Soins Intensifs ; Laboratoire ; Hémato-immunologie ; Biochimie ; Bactériologie ; Parasitologie ; Imagerie Médicale ; Echographie ; Pharmacie ; Service infirmier de soins à domicile).

Docteur Pascal Tshiamala K. K, est le promoteur et Médecin Directeur de la Clinique Astryd.

Une assurance médicale spécialement conçue pour les besoins en soins médicaux des familles.

Fournir des soins humanisés avec un personnel qualifié et attentionné.

Marche jusqu’au bout (2030), jusqu’au fond (516) contre les Hépatites virales B et C.

Soutenez le projet RDC TOKOLONGA HEPATITES

Interviews de Docteur Pascal Tshiamala

A La Une

Séance de travail au Sécretariat du ministere de la santé publique pour la rélance du plan national de la lutte contre les hépatites virales en RDC.

.

Le 08 Aout 2020, reunion à la Clinique Astryd avec les relais communautaires et les infirmiers des zones de santés de 6 communes dont, Kalamu, Kinshasa, Kasavubu, Lingwala, Ngiringiri et Barumbu pour la suite du projet Santé et bien etre pour la lutte contre les hépatites virales B et C en RDC avec le projet RDC TOKOLONGA HEPATITES en partenariat avec le ministere de la santé publique et la Clinique Astryd.

.

La journée Mondiale de lutte contre les Hépatites virales B et C a vécu.
Journée mémorable que celle commémorative de ce Mardi 28 Juillet 2020 consacrée à la lutte contre les Hépatites virales B et C, particulièrement « à l’ère du COVID-19 » par l’ Organisation Mondiale de la Santé.
Chapeau bas au Secrétariat à l’organisation, avec au four et au moulin, le Docteur Pascal Tshiamala dont les capacités managériales ne sauraient être démenties, ayant réussi à mobiliser dans l’interdisciplinarité avec l’ensemble de son staff tant les laboratoires, notamment CREPPAT LABORATORIES SARL(www.creppatlab.com) et ASTRYD(www.stryda.org); les acteurs du secteur de la santé dont des médecins, pharmaciens, chercheurs, enseignants, praticiens, diététiciens- nutritionnistes que les relais communautaires pour l’atteinte de l’objectif RDC TOKOLONGA HEPATITES Jusqu’au Bout 2030 Jusqu’au Fond 516 , en référence aux 516 Zones de santé que compte la République Démocratique du Congo.

.

Docteur Pascal Tshiamala à célébré ce 25 Juillet 2020, son 70 ieme anniversaire avec les agents de la Clinique Astryd en remerciant le bon Dieu pour tout les bien faits.

.

@ Dr. Pascal Tshiamala analyse sur le Coronavirus en RDC

Deux médecins vivants aux USA ont publié un article intitulé: An effective treatement for coronavirus (covid-19)ils concluent comme ceci: la chloroquine prévient et traite le Covid-19(en Chine et en Korea) mais avec un risque potentiel de mutation. La mutation un danger toujours présent avec ce type de virus (ARN). En attendant le vaccin on peut traiter les positifs pour freiner l’évolution de la maladie!

A condition de valoriser la zone de santé, usage exclusif des ZS par la population : sensibilisation des populations (dans la communauté), dépistage et triage des cas(centres de santé), confinement(HGR)et traiter le covid-19 (un hôpital spécial).
Les cas positifs seraient transférés dans les hôpitaux généraux de référence des zones de santé pour les quarantaines... Les cas avérés seraient traités dans un hôpital spécial aménagé à cet effet par le Gouvernement.

Donc c’est possible de freiner la propagation du corona virus à condition de mieux utiliser les ressources humaines matérielles financières disponibles et d’agir avec méthode et sans précipitation. Et la suite? Les personnes sensibilisées emprunteraient la pyramide sanitaire pour se faire dépister aux centres de santé qui serviraient de centres de triage et orientations.
En bref faire un usage rationnel et scientifique des ressources disponible...

Dépistage gratuit des hépatites virales B et C à l’Université Protestante au Congo (UPC) le 30 Janvier 2020.

MARCHE JUSQU’AU BOUT (2030)

Marche jusqu’au bout (2030), jusqu’au fond (516) contre les Hépatites virales B et C et récupères les 1.296.000 manquants.

30 Novembre 2019
De 8h00 à 16h 00